Coup de projecteur sur les Expositions des Musée & Jardins Cécile Sabourdy

Découvrez ci-dessous toutes les expositions en cours, à venir et même passées du Musée.

 

 

affichedeux  affichetroisbahrani

 

ROBERT AUPETIT : sculpter l'émotion Brute

Regards croisés avec Esmael Bahrani

 

C'est un parcours frappant l’imagination autour de Robert AUPETIT, sculpteur-modeleur Limousin affilié à l’Art Brut, et d’Esmael BAHRANI, artiste urbain iranien, originaire de Téhéran et récemment installé en France, que les Musée et Jardins Cécile Sabourdy vous proposent à compter du 27 janvier 2016.

 

dsc1462

 

Le travail encore confidentiel de Robert AUPETIT, artiste singulier décédé en 2009, donne corps à une multitude de figures délicates et aériennes d’une expressivité souvent réjouissante, parfois bouleversante.

Le génie créatif de Robert AUPETIT parvient à donner âme et vie à ces êtres filiformes, allant du minuscule au monumental, dont les silhouettes minimalistes touchent à l’essentiel de la nature humaine. 

dsc1516

 

 

AUPETIT manie avec une habileté subtile un matériau particulièrement modeste, qu’il sublime :

son œuvre de papier-mâché est à découvrir absolument, dans une mise-en-scène poétique au

premier niveau du Presbytère de Vicq-sur-Breuilh.

 

 

 

 

En contrepoint aux sculptures monochromes d’AUPETIT, le Musée a choisi de présenter une

sélection de toiles d’Esmael BAHRANI. Issu du milieu de l’Art Urbain et du Graffiti, Esmael

BAHRANI partage avec AUPETIT une fascination pour la représentation corporelle et la figuration des émotions qui traversent l’Homme/l’Humanité.  img02

 

 

 

Sa peinture, forte, parfois violente,

brute, est délivrée de tout superflu. Sous les combles du Musée, ses créations en grand format,

hautes en couleur, ne laisseront pas le visiteur indifférent.

 

 img09

 

 

 Un livret de visite est proposé aux enfants, leur permettant de découvrir l'exposition temporaire tout en s'amusant. Il est disponible à l'acceuil du musée et sera distribué à chacun d'entre eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A PARTIR DU 13 JUIN

 

« ANDRE BAUCHANT ET SES CONTEMPORAINS : GEORGES BRAQUE, LE CORBUSIER, RAOUL DUFY, JEAN LURCAT... »

13 juin 2015 > 10 JANVIER 2016

 

L'exposition « André Bauchant et ses contemporains : Georges Braque, Le Corbusier, Raoul Dufy, Jean Lurçat… » retrace une amitié de trente ans entre André Bauchant, reconnu aujourd’hui comme l’un des grands maîtres français de l’Art Naïf, et ses galeristes parisiennes Jeanne Bucher et Dina Vierny. Ces deux femmes, collectionneuses hors-norme, ont su révéler le talent d’André Bauchant et associer sa peinture aux créations des artistes d’avant-garde dans la première moitié du 20ème siècle. Le Corbusier lui aussi, en tant qu’ami, mécène, puis légataire d’André Bauchant, a contribué au succès et à la carrière de l’artiste en France et à l’international. Cette exposition rend hommage à cet esprit novateur, commun à Jeanne Bucher, Dina Vierny ou Le Corbusier, qui a élevé Bauchant au rang des grands Primitifs Modernes.


Le Musée propose de restituer l’ambiance des expositions et des galeries où les Cubistes, les Surréalistes et les Abstractions en tous genres, tels Georges Braque, Le Corbusier, Raoul Dufy, Jean Lurçat, cohabitaient avec les toiles profondément naïves de Bauchant. Le rapprochement visuel de ces sensibilités artistiques reste encore insolite pour le public d’aujourd’hui : les Musée & Jardins Cécile Sabourdy vont donc réactiver les dialogues possibles entre les créations d’apparence si différentes que Jeanne Bucher et Dina Vierny avaient à cœur de rapprocher sur les murs de leurs galeries.


Pépiniériste de métier, André Bauchant s’engage tardivement mais résolument dans la voie de l’Art à l’âge de 46 ans. Autodidacte, il peint des bouquets, des paysages bucoliques et des sujets historiques, religieux ou mythologiques inspirés par la peinture de la Renaissance et du Classicisme, mais aussi par le souvenir vivace de son passage en Grèce pendant le Première Guerre Mondiale. Présenté au Salon d'Automne à Paris en 1921, il est remarqué par des artistes, collectionneurs et critiques d’Art qui l’accompagnent jusqu’à la fin de sa vie (Kandinsky, Le Corbusier, André Breton, Diaghilev, Amédée Ozenfant…).


Dans l’imaginaire de Bauchant, la Nature est reine : le thème de la Nature servira donc de fil conducteur aux œuvres exposées.

 Affichebauchantprolongation

OISEAUX EXOTIQUES | 1947 | © JEAN-ALEX BRUNELLE – FONDATION DINA VIERNY 

 

 

 

Télecharger le programme

 

 

 

PASSÉES

 

SANFOURCHE EN VOLUME
6 décembre 2014 > 31 mai 2015

Le Musée consacre sa première exposition hivernale 2014-2015 à l'artiste limousin Jean-Joseph Sanfourche.
Soutenu par Jean Dubuffet, Anatole Jakovsky, puis par le galeriste milanais Enzo Pagani, le travail de cet artiste autodidacte et mal voyant a pu être qualifié de faussement naïf, bien qu'apparenté à l'art brut.

On connaît bien le peintre Sanfourche et ses bonshommes aux yeux ronds, à la silhouette trapue fermement cernée de noir, devenu avec le temps ses doubles artistiques. Pourtant cet inlassable touche-à- tout, animé par une pulsion créatrice irrésistible, est à l'origine d'une œuvre plurielle, il est aussi sculpteur, bricoleur, barbouilleur et un peu magicien. Pour marquer son environnement de son empreinte, il redonne vie à des objets de toutes sortes qui lui parlent et l'inspirent.

 C'est cette production de volumes foisonnante et débridée, une centaine d'œuvres aux silhouettes et aux couleurs toujours vigoureuses, que présentera le Musée, rendant ainsi un hommage inédit à Sanfourche.

sanfourche

 

 

Télecharger le programme

 

 

 

 

EXPOSITION INAUGURALE « LA RURALITE DANS TOUS SES ETATS »

20 juin 2014 > 31 octobre 2014

 

Pour son ouverture au grand public, les Musée et Jardins Cécile Sabourdy ont choisi de s'intéresser au traitement de la ruralité à travers différents courants artistiques du XXe siècle.

L'exposition présente la ruralité comme sujet de rêverie et de questionnement essentiel à l'Art Naïf et l'Art Brut, et montre comment, à travers une reconnaissance tardive, des rencontres improbables, et une même recherche d'évasion vers la poésie offerte par les scènes, les paysages et les matériaux issus de l'imaginaire rural, les artistes modernes se sont à leur tour intéressés à cette thématique.

 

L'exposition invite ainsi le visiteur à voyager à travers les univers de ces personnalités atypiques, qui ont toutes puisé leur inspiration dans leur environnement proche et quotidien : artistes limousins reconnus pour leur lecture naïve d'une région rurale, références artistiques majeures de l'Art Naïf internationalement connues comme André Bauchant, Eva Lallement ou encore Camille Bombois, ou encore artistes d'Art Brut pour qui la lecture amusée de l'environnement rural se transcrit dans les œuvres, les couleurs et les matières.

 

Plus de 120 œuvres, peintures, sculptures, gravures, venues d'institutions culturelles majeures et de collectionneurs et propriétaires privés s'offrent au visiteur.

 

 Photoruralite

 

Télecharger le programme

 

 

 

  

 

 

boixvives

 

 « ANSELME BOIX-VIVES, LA NATURE ILLUMINEE »

23 juin 2013 > 15 septembre 2013

 

En se consacrant à Anselme Boix-Vives, maître de l'art brut, l'établissement s'ouvre de l'art naïf à l'art brut et met en lumière les entrelacs des deux mouvements : personnalité atypiques d'artistes a

utodidactes, absence de perspective et d'échelle, thématiques populaires et explosion de couleurs. Cependant, la peinture brute, et surtout celle de Boix-Vives, témoigne en plus d'une urgence créative et d'une puissance démiurgique irrépressibles.

 

Prolongation de son projet utopique de paix universelle et fidèle reflet de son rapport enchanté et fantasque à la nature, la peinture d'Anselme Boix-Vives échappe à toute classification artistique : elle a l'inspiration enfantine de l'art naïf, l'urgence de l'art brut et la puissance originelle de l'art des primitifs. Le monde d'Anselme Boix-Vives a le vide en horreur et privilégie l'esthétique de l'accumulation : saturation de l'espace pictural, usage halluciné de la couleur, puissance luxuriante des motifs jusqu'à l'asphyxie.

L'exposition « Anselme Boix-Vives, la nature illuminée » met en lumière la magie primitive de cette peinture, tout à la fois transposition poétique de la vision du monde du peintre et déclinaison de son amour pour la nature. Le « style Boix-Vives » trouve ses racines dans la reprise obsessionnelle des mêmes thématiques qui scandent les différentes étapes de l'exposition. Il offre à la nature une reproduction haute en couleurs teintée de son imaginaire à travers ses « jungles exubérantes ». Il capture le vivant et offre ainsi à voir des « bestiaires fantastiques » où les animaux semblent en mouvement. Enfin, il transpose sa vision apaisée et enchantée de la relation humaine avec le monde naturel à travers ses « personnages féeriques ».

   

Télecharger le programme

 

 

 

 

  

 

photogroupe

CECILE SABOURDY, RENCONTRES AVEC LES GRANDS ARTISTES DE SON ÉPOQUE : NIKI DE SAINT PHALLE, CALDER, BRASSAI, LALANNE, TINGUELY
27 juin 2012 > 31 août 2012

Cette exposition est le fruit d'une rencontre improbable : celle de Cécile Sabourdy avec quelques-uns des plus grands artistes de la seconde moitié du XXème siècle. Rien ne prédestinait cette artiste peintre rattachée à l'art naïf, n'ayant pratiquement jamais quitté son village de Saint-Priest-Ligoure (Haute Vienne), à croiser la route de ces grandes figures de l'art moderne et contemporain. Jusqu'à ce qu'Henri de La Celle, collectionneur et mécène originaire du Limousin, tombe sous le charme de ses toiles et lui permette de rencontrer les autres artistes à l'affiche de l'exposition.

Ces derniers se retrouvaient régulièrement à Château Elyas, propriété d'Henri de La Celle à Saint-Priest-Ligoure. On y trouvait une étonnante collection d'objets et d'œuvres d'art dont une Metamatic, machine à gribouiller fabriquée par Tinguely dans une grange du Château ; des collages de Niki de Saint Phalle ; des cartons peints par Calder et tissés par la femme du collectionneur, Annie ; des toiles de Sabourdy racontant avec tendresse la ruralité limousine, des sculptures et des bijoux du couple Lalanne ou encore des photographies de Brassaï qu'Henri de La Celle avait hébergé pendant la guerre.

 

Une partie de cette collection est présentée au Vieux Château de Vicq-sur-Breuilh, aux côtés d'œuvres provenant du Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice (MAMAC) et de collections privées, recréant le temps d'une exposition l'univers si singulier de Château Elyas qui exprime parfaitement le projet des Musée et Jardins Cécile Sabourdy, croisement entre ruralité, patrimoine et création.

   

Télecharger le programme